• Un accord de collaboration a été signé, mercredi 7 septembre, entre EDF-DPNT et le CNRS-IN2P3 pour le projet exploratoire "SuperChooz". Cet accord permet de lancer le programme "SuperChooz Pathfinder" qui permettra aux chercheurs de tester la faisabilité d’un grand projet d’étude des neutrinos sur le site de la centrale de Chooz. L’expérience sera dotée d’une technologie de détection innovante, la technologie LiquidO, actuellement en cours de R&D entre autres au sein du laboratoire SUBATECH (CNRS - Nantes Université - IMT Atlantique). Le projet promet de révolutionner l’observation des neutrinos avec une précision jamais atteinte. Situé à Chooz, il permettra d’étudier simultanément dans un même détecteur les neutrinos du soleil et les antineutrinos des réacteurs nucléaires.

  • Des chercheurs de l’Unité du système nerveux entérique dans les maladies digestives et du cerveau (TENS // Inserm - Nantes Université) et du Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N // CNRS - Nantes Université - IMT Atlantique - Centrale Nantes) ont collaboré à la réalisation d'une bande dessinée de vulgarisation scientifique autour du microbiote. Coordonnée par la délégation Grand Ouest de l’Inserm et les éditions Delcourt, la BD "Voyage au centre du microbiote" nous raconte le rôle de cet acteur-clé dans le développement de nos organes et le maintien de notre santé qui est loin de nous avoir livré tous ses pouvoirs…

  • -

    La 31e édition de la formation courte "Diffraction par les Matériaux Polycristallins" début ce matin à l'Institut des Matériaux Jean Rouxel (IMN | CNRS - CNRS / Nantes Université) !

  • Ce séminaire, lancé par des enseignants-chercheurs issus de plusieurs établissements nantais, a pour ambition d’amorcer, et à terme, de faire vivre les échanges entre équipes sur le thème du traitement des données. La prochaine séance aura lieu le jeudi 29 septembre à 14h et accueillera Mohamed NADIF (PR Université Paris Cité, Centre Borelli UMR9010) pour "L’évolution de la classification non supervisée de k-means à nos jours".

  • -

    Suite aux Assises France-Québec et aux French American innovation Days, retrouvez l'exposition "Un Océan à Préserver" jusqu'à mi-octobre sur le campus Lombarderie !

  • Le 21 février 2021, le rover Perseverance de la NASA atterrissait sur la planète Mars. En octobre, le rover confirmait l’intérêt de son site d’atterrissage : le cratère Jezero abritait bien un lac il y a 3,6 milliards d’années. Les scientifiques internationaux impliqués dans cette mission, dont font partie des chercheurs du Laboratoire de planétologie et géosciences (LPG - CNRS - Nantes Université - Université d'Angers), viennent de faire paraitre quatre nouvelles publications dans la revue Science et Science Advances qui permettent de décrire les découvertes géologiques faites par Perseverance dans le fond du cratère.

  • Les scientifiques de la collaboration internationale XENON - à laquelle participe le laboratoire SUBATECH (Nantes Université / CNRS / IMT Atlantique) - ont dévoilé les premiers résultats de XENONnT, le dernier détecteur du programme à la recherche de la matière noire. Il en ressort un bruit de fond plus faible que jamais, ce qui facilite la recherche de phénomènes nouveaux et très rares avec une sensibilité sans précédent. Ces résultats éclaircissent le mystérieux excès observé dans l’expérience précédente (XENON1T) et établissent des limites fortes sur les scénarios de nouvelle physique.

  • Une étude approfondie de 5 500 espèces de virus à ARN marins récemment identifiées par des scientifiques dans les échantillons récoltés par Tara Oceans a révélé que plusieurs d'entre elles pourraient contribuer à l'absorption du carbone de l'atmosphère et à son stockage permanent au fond de l'océan. Ces résultats, auxquels ont contribué les chercheurs du Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N - Nantes Université - CNRS - Centrale Nantes - IMT Atlantique), ont été publiés dans Science et permettent de mieux comprendre le rôle considérable que ces minuscules particules jouent dans l'écosystème océanique.

  • Mise à jour 07/07 : La conférence est annulée. // Dans le cadre de l’appel Mission invités 2022, Amine Laghrib de la Faculté des Sciences et Techniques Béni Mellal de l'Université Sultan Moulay Slimane (Maroc) est actuellement présent à Nantes. Il donnera une conférence le jeudi 7 juillet, de 14h à 15h, sur le campus Lombarderie (salle 3, bâtiment 11) : "La restauration d'images par problèmes variationnels".

  • -

    Jusqu'au 30 juin 2022 à Besançon, l'exposition "Blooming" présente le travail de recherche réalisé par l'artiste Sophie Keraudren-Hartenberger lors de sa résidence au laboratoire ELLIADD de l’Université de Franche-Comté. Ce projet a été proposé par l’Université de Franche-Comté avec le laboratoire ELLIADD, avec le soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté, du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, en collaboration avec le collectif Hôp Hop Hop et le laboratoire CEISAM (Chimie Et Interdisciplinarité, Synthèse, Analyse, Modélisation - UMR 6230 - CNRS/Nantes Université) de Nantes.

  • Le Centre Atlantique de Philosophie accueille une conférence de l'historien des mathématiques Jean Dhombres, le 10 juin de 11h à 13h, sur le Campus Tertre (bâtiment Censive, RDC, salle C004).

  • Paul Venturelli, Associate Professor et Director of PhD in Environmental Sciences à Ball State University est actuellement présent au sein de l'Unité en Sciences Biologiques et Biotechnologies de Nantes (US2B / UMR C 6286). Il donnera un séminaire ouvert à toutes et tous le jeudi 9 juin, à 11h00, en Amphi Pasteur (bât.2, campus Lombarderie) : "How big data are being generated by and applied to recreational fishing".

  • Dans le cadre de l'appel à projet "Mission Chercheuses et chercheurs invité.es" de Nantes Université, Ana Luiza Muccillo-Baisch, est actuellement présente au sein de l'Unité en Sciences Biologiques et Biotechnologies de Nantes (US2B / UMR C 6286). Elle donnera une conférence le jeudi 16 juin, à 14h00, en Amphi Pasteur : "Le resvératrol et ses formes glycosylées comme alternatives thérapeutiques pour le traitement de la maladie de Parkinson".

  • Denis Jacquemin et Frantz Rowe, professeurs à Nantes Université, ont été nommés membres "Senior" de l'Institut Universitaire de France (IUF) à compter du 1er octobre 2022 pour une durée de 5 ans au titre de la "chaire fondamentale".

  • Le projet GalEnt, issu de la collaboration de trois équipes de recherche nantaises (CEISAM, INCIT et ICO), a reçu le Prix "Défit médical" de la Fondation ARC à l’occasion de la convention Meet2Win 2022 - MATWIN. Cette distinction vient récompenser la dynamique nantaise dans le domaine de l’oncologie et de l’immunothérapie.

  • Dans le cadre de l'appel à projet "Mission Chercheuses et chercheurs invité.es" de Nantes Université, Claire de March (Duke University, USA), est actuellement présente au sein de l'Unité en Sciences Biologiques et Biotechnologies de Nantes (US2B / UMR C 6286). Elle donnera une conférence le vendredi 20 mai, de 14h à 15h, en Amphi Pasteur : "Quand la science a du nez : la perception des odeurs vue au niveau atomique".

  • Christine Lombez, Professeur de Littérature Comparée à Nantes Université et Directrice du laboratoire LAMO (Littératures Antiques et Modernes), et Christophe Sotin, Professeur de classe exceptionnelle au Laboratoire de Planétologie et Géosciences (LPG Nantes), viennent de décrocher un prestigieux financement du Conseil européen de la recherche (ERC). Ils font partie des 253 lauréats européens (dont 26 français) de l’appel à projets Advanced Grant 2021 ouvert aux chercheurs confirmés.

  • Le Muséum d’histoire naturelle de Nantes Métropole, le Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes (LS2N) avec l'UFR Sciences et techniques de Nantes Université, Centrale Nantes se sont associés pour mettre en place un évènement dédié à la recherche sur l’Intelligence artificielle existant à Nantes Métropole, samedi 30 avril. Cette journée, organisée dans le cadre de l'exposition "Intelligences,différentes par nature", rassemble ainsi divers acteurs publics comme privés à travers de nombreux travaux scientifiques, participant à la renommée et l’attractivité de ce territoire.

  • À partir d'échantillons d’eau prélevés dans les océans du monde entier lors des expéditions Tara Oceans et dont plusieurs centaines ont été séquencés par le CEA-Genoscope en collaboration avec des scientifiques du CNRS, notamment du Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N - Nantes Université - CNRS - Centrale Nantes - IMT Atlantique), une équipe internationale a identifié 5 500 nouvelles espèces de virus à ARN et déterminé que la plupart faisaient partie de branches inconnues jusqu’ici. Cette étude, essentielle pour comprendre le rôle des virus à ARN dans les écosystèmes marins, a été publiée le 7 avril dans la revue Science.

  • Caractériser l’architecture des électrodes de batteries Li-ion est indispensable pour comprendre leurs mécanismes de vieillissement et rechercher des solutions d’amélioration de leurs performances. Les scientifiques de l’Institut des matériaux de Nantes Jean Rouxel (IMN - CNRS/Nantes Université) sont parvenus à observer pour la première fois le liant polymère, un constituant clé des nouvelles électrodes à base de silicium et de graphite envisagées pour booster l’autonomie des véhicules électriques. Ces résultats ont été publiés et ont fait l’objet d’une couverture dans la revue Advanced Energy Materials.