• Dans le cadre de l'appel à projet "Internationalisation des laboratoires" de l'université, Susann Wick, professeure de biologie végétale à l'Université Humboldt de Berlin (Allemagne), est actuellement présente à la Faculté des Sciences et des Techniques. Elle donnera, à cette occasion, une conférence le mardi 30 novembre à 11h (30 minutes suivies d'un temps d'échange) en Amphi Pasteur (bât.2), pour présenter ses travaux.

  • Dans le domaine de l’industrie nucléaire, l’immobilisation du radioisotope 129 de l’iode, un sous-produit radiotoxique présent dans les eaux de surface proches des usines de retraitement des combustibles usés, est un enjeu majeur pour l’environnement. Des chercheurs du Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG), en collaboration avec l’institut des matériaux Jean Rouxel (IMN) et le laboratoire SUBATECH, ont mené des récentes recherches pour développer une solution durable. L'utilisation de verres aluminoborosilicatés représente un bon compromis pour de nombreux radioisotopes mais ne semble pas adéquate pour le radioisotope 129 en raison de sa volatilité à haute température dans le processus de vitrification actuel.

  • Une équipe de recherche du laboratoire Subatech (Université de Nantes / IMT Atlantique / CNRS / IN2P3), en lien avec le GIP Arronax, participe à un programme européen dans le domaine de la nanomédecine pour le développement de nouveaux outils diagnostiques de la maladie d’Alzheimer. Le consortium regroupe quatre équipes de recherche françaises et des grands instituts européens de Pologne, République Tchèque et Roumanie, ainsi qu’une PME polonaise développant des radiopharmaceutiques.

  • Trois laboratoires nantais (CRHIA, LPG, LEMNA) ont ouvert leurs portes à trois vidéastes scientifiques pour une résidence aussi originale qu’inédite pour une plongée au cœur de la recherche nantaise. Pendant trois jours, les Youtubeurs ont eu carte blanche pour produire une vidéo de vulgarisation scientifique et partager leur vision de la thématique. Découvrez les résultats de cette expérience inédite !

  • Dominique Guyomard, directeur de recherche CNRS émérite à l'Institut des matériaux Jean Rouxel (IMN - Université de Nantes - CNRS), a reçu le prix annuel Yeager 2021 de la société savante International Battery materials Association (IBA) pour ses contributions exceptionnelles à l’avancement de la science et de la technologie dans le domaine du stockage de l’énergie tout au long de sa carrière. Ce prix prestigieux lui a été remis lors du congrès IBA2021 à Xiamen en Chine.

  • Ce séminaire, lancé par des enseignants-chercheurs issus de plusieurs établissements nantais, a pour ambition d’amorcer, et à terme, de faire vivre les échanges entre équipes sur le thème du traitement des données. La prochaine séance aura lieu le jeudi 16 décembre à 14h et accueillera Philippe Besse (Professeur émérite à l'INSA de Toulouse et chercheur ObVIA, Université de Laval) pour "Statistique et Impacts Sociétaux de l'IA".

  • Le Laboratoire de Mathématiques Jean Leray (Univ.Nantes / CNRS) organise une demi-journée Nantes-Rennes "Statistique Appliquée", le 25 novembre 2021, sous l'égide de l'Agence Lebesgue et de la Fédération de recherche Mathématique des Pays de Loire.

  • La cérémonie de remise des médailles "Talents CNRS 2020" s'est tenue jeudi 21 octobre, au château des Ducs, à Nantes. Cette année deux chercheuses nantaises et une chercheuse angevine ont été récompensées pour leurs activités de recherche : Susan Conway, chercheuse au Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG Nantes), et Hélène Marec, technicienne en instrumentation scientifique et expérimentale au laboratoire Génie des Procédés - Environnement - Agro-alimentaire (GEPEA).

  • -

    Le festival des Utopiales, le plus important évènement européen dédié à la science-fiction, revient cette année, du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre 2021. Les chercheurs et enseignants-chercheurs issus des laboratoires de l’Université de Nantes vous y attendent autour de conférences, ateliers et rencontres. Venez partager et rencontrer nos chercheurs pour cultiver votre curiosité et votre imaginaire !

  • Le rover Perseverance vient de confirmer l’intérêt de son site d’atterrissage : le cratère Jezero a bien abrité un lac, alimenté par une rivière via un delta, il y a 3,6 milliards d’années. Dirigée par Nicolas Mangold, directeur de recherche CNRS au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique (LPG Nantes - Université de Nantes - CNRS - Université d'Angers), l’équipe internationale a publié ses conclusions le 7 octobre dans la revue Science. Ces observations ont été obtenues grâce à l’instrument Supercam du rover de la NASA, construit en France sous l’autorité du CNES.

  • Dix ans après Fukushima, les études pour comprendre les causes et les conséquences de la catastrophe nucléaire continuent. Après l'accident, les trois cœurs des réacteurs ont fondu, produisant plusieurs centaines de tonnes de corium et de débris de combustible, générant en permanence de la chaleur par la décroissance radioactive des produits de fissions. Une collaboration internationale (1), coordonnée par le laboratoire SUBATECH (Université de Nantes / IMT Atlantique / CNRS), a été initiée pour résumer la recherche de ces dix dernières années. Une étape cruciale avant toute planification du démantèlement des réacteurs.

  • Le Groupement d'intérêt scientifique (GIP) ARRONAX participe à un vaste programme de recherche européen (PRISMAP) qui a pour objectif de modifier profondément le secteur européen des radionucléides médicaux. La thérapie nucléaire et l’imagerie moléculaire permettent notamment de diagnostiquer et de traiter des tumeurs dans le cadre d’une médecine personnalisée. Jusqu’à présent, l’accès limité aux radionucléides non encore commercialisés rend leurs développements difficiles et freine la recherche en médecine nucléaire.

  • Élément chimique le plus rare sur Terre, l’astate est fort prometteur pour des applications en radiothérapie ciblée des cancers. Dans cette approche, les progrès dépendent d’une meilleure connaissance de la chimie de cet élément. En la matière, la recherche nantaise menée depuis plusieurs années par trois laboratoires (CRCINA, Subatech et CEISAM) place aujourd'hui Nantes comme principal acteur mondial dans le domaine. Les chercheurs nantais viennent de publier dans la prestigieuse revue Accounts of Chemical Research une rétrospective sur 15 années de travaux de recherche.

  • Alors que les Nations-Unies ont fait des sciences océaniques au service du développement durable une priorité pour cette décennie (2021-2031), des chercheurs nantais du laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N – Université de Nantes / CNRS / Centrale Nantes / INRIA / IMT Atlantique) ont publié une étude inédite sur les conséquences écologiques potentielles du réchauffement climatique sur le plancton marin. Les résultats ont été publiés dans la revue Science Advances.

  • Après plus de deux ans de surveillance sismique martienne, l’équipe internationale de la mission Insight de la NASA, à laquelle collabore le laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG Nantes - CNRS / Université de Nantes / Université d’Angers), a dévoilé vendredi 23 juillet la structure interne de Mars. Trois études publiées dans la revue Science révèlent pour la première fois une estimation de la taille du noyau, de l’épaisseur de la croûte et de la structure du manteau. Il s’agit de la première exploration par la sismologie de la structure interne d’une planète tellurique autre que la Terre et d’une étape importante pour comprendre la formation et l’évolution thermique de Mars.

  • Le Laboratoire de Physique Subatomique et des Technologies Associées (Subatech / Université de Nantes - IMT Atlantique - CNRS) organisait, vendredi 25 juin, une journée très spéciale pour célébrer les 50 ans de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3).

  • Jean-Nicolas Dumez, chercheur au laboratoire Chimie et Interdisciplinarité : Synthèse, Analyse, Modélisation (CEISAM / Université de Nantes-CNRS), est co-lauréat du prix jeune chercheur·se 2021 de la Division de Chimie Physique (DCP) de la Société Chimique de France, pour ses travaux de recherche sur le développement de méthodes de spectroscopie RMN pour l’analyse de mélanges.

  • Le magazine UN Business News à destination des entreprises met ce mois-ci en lumière un sujet d'actualité qui fait beaucoup parler : l'Hydrogène. De par les espoirs qu'il nourrit pour inventer le monde décarboné de demain mais aussi par les 7 milliards d'euros engagés par le gouvernement afin d'encourager la création d'une filière industrielle et de plusieurs acteurs académiques de référence. Dans les laboratoires nantais, de nombreux chercheurs travaillent depuis longtemps sur les technologies associées, en lien avec de nombreuses entreprises du territoire, de la start-up au groupe international. Une expertise reconnue au niveau national.

    A travers un dossier très complet, UN Business News a donné la parole à plusieurs chercheurs de l’Université mais aussi aux acteurs économiques. Un magazine à découvrir mais aussi une émission Live à voir en direct ou en replay sur YouTube à 11h30 mercredi 30 juin.

  • La mission spatiale EnVision, dans laquelle le Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG Nantes - Université de Nantes / CNRS / Université d'Angers) est impliqué, vient d’être sélectionnée par l’Agence spatiale européenne (ESA) pour un lancement prévu en 2032, à destination de Vénus. Cette mission cherchera à déterminer comment et pourquoi cette planète a évolué si différemment de la Terre.

  • Une nouvelle étude, à laquelle a participé le Laboratoire de planétologie et géodynamique de Nantes (LPG / Université Nantes - CNRS - Université Angers), montre comment Europe pourrait avoir suffisamment de chaleur interne pour faire fondre partiellement son manteau rocheux, un processus qui pourrait nourrir des volcans sur le plancher océanique. Une modélisation 3D apporte pour la première fois des contraintes détaillées de l’effet du chauffage interne sur l’évolution de son intérieur rocheux.