Responsables :

Pauline Bléry, Jean-Michel Bouler et Jean-Pierre Guedon
master2SIBM@univ-nantes.fr

Objectifs de la formation :

Former des professionnels de santé (radiologues, spécialistes de médecine nucléaire, cliniciens ou chirurgiens, pharmaciens, biologistes) aux techniques d'imagerie pour leur donner les éléments utiles au paramétrage de l'acquisition des données (routine ou recherche) et les bases théoriques des méthodes d'analyse et de traitement que l'on peut appliquer aux images acquises.

Former des scientifiques (physiciens, spécialistes du traitement du Signal, informaticiens, biologistes) qui ont dans les domaines de l'acquisition, du traitement et de l'analyse des images médicales une bonne maîtrise des outils théoriques sous-jacents et une bonne compréhension du domaine d'application.

La finalité est donc de donner à des scientifiques les compléments de formation qui leur permettront de travailler avec les professionnels de santé (et inversement), tant dans les laboratoires de recherche publics qu'en recherche et développement dans le secteur privé.

Compétences spécifiques acquises :

Former des experts tant sur le plan des concepts et outils que de l’initiation à la recherche.

Maîtriser les 3 étapes principales mises en œuvre en imagerie à savoir l’acquisition, le traitement et l’analyse des résultats :

  • comprendre et savoir appliquer des primitives de traitement de signaux ou d’images adaptées à la situation
  • relier les besoins et contraintes liées à un champ biomédical spécifique aux apports signaux et image spécifique à un champ (protocoles cliniques et précliniques)
  • développer une démarche scientifique positive et critique dans son domaine biomédical en intégrant les signaux et images du champ considéré comme premier outil dans un protocole clinique ou préclinique
  • développer et tester de nouvelles idées à partir de la bibliographie et des expérimentations de signaux et images

Le programme

L'organisation du Master :

6 UE mutualisées et proposées en visio-conférence entre les Universités de Nantes, Rennes, Angers et Brest sur un semestre, septembre à décembre : descriptif des UE et MCC.

Le poster

Le stage :

Durée : 6 mois.
Possible en France ou à l’étranger.
Coopérations de recherche en cours avec les Etats-Unis (FDA/CDRH (Rockville, MD)), l’Australie (Monash U, ANU) et le Canada.

Le devenir des étudiants :

Étudiants issus de la filière santé ou de la filière ingénieur poursuivent leur formation à la suite du M2.
Possibilité de poursuivre en thèse.
Débouchés :

  • Enseignant universitaire et hospitalo-universitaire
  • Chercheur EPST (Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique) : CNRS, Inserm, CEA…
  • Chef de projet de Recherche et Développement (R&D)