La stratégie politique d’hybridation de toutes les UEs de la Faculté des Sciences et des Techniques repose sur l’implication des apprenant(e)s et des enseignant(e)s dans la co-construction d’une définition commune de l’enseignement-apprentissage à distance.

Définition adoptée par la Faculté des Sciences et des Techniques :
L’enseignement-apprentissage en distanciel est un ensemble comprenant des contenus, des résultats d’apprentissage, d’éventuelles évaluations, des activités, des consignes, des suivis des étudiant(e)s, indiqués dans une scénarisation cohérente et mis à disposition des étudiant(e)s via des outils numériques.
L’ensemble de ces éléments doit permettre à l’étudiant(e) de comprendre les enjeux de ses apprentissages et les moyens qui lui sont donnés pour atteindre à distance les résultats d’apprentissage visés.


Les valeurs de cette stratégie reposent sur l’importance :

  • D’une appropriation collective :
    • Co-construction participative d’une définition et d’un livrable « Guide d’enseignement-apprentissage en distanciel »,
    • Co-élaboration d’une identité numérique commune,
    • Co-implication des différents acteurs de la faculté (apprenant(e)s, enseignant(e)s, administratifs et direction).
  • D’un accompagnement de proximité :
    • Soutien au développement professionnel en pédagogie des enseignant(e)s,
    • Organisation d’évènements autour du numérique (séminaires pédagogiques avec des experts internationaux et retours d’expérience d’enseignants dans les « mardis de la pédagogie »),
    • Offre de formations ciblées sur l’enseignement à distance pour développer les compétences des enseignant(e)s,
    • Accompagnement individuel et collectif au projet.
  • D’un soutien financier immédiat :
    • Création d’un algorithme pour le calcul du coût global du dispositif en vue de vérifier la soutenabilité de l’offre hybridée (intégrant à la fois sur la production des ressources numériques, sur la scénarisation de l’enseignement et sur le tutorat des étudiants) et surtout pour soutenir les enseignant(e)s afin que les apprenant(e)s ne soient pas laissés seuls face à leurs apprentissages à distance,
    • Conception d’une grille d’évaluation des enseignements à distance pour s’assurer d’une juste rémunération des heures consacrées par les enseignant(e)s à l’hybridation.
    • Création d’un appel à projet sur fonds propres annuel doté de 20 000 € pour soutenir la création de dispositifs hybrides.
Ces trois dispositifs sont uniques et originaux en France, notamment à l’initiative d’une seule faculté.