• Le 12 décembre 2018

Une première mondiale. Une équipe de recherche (1) pilotée par le Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG - Université de Nantes / Université d’Angers / CNRS) a découvert une nouvelle espèce minérale rarissime : la lasnierite. Un échantillon type a été déposé au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et une description de cette espèce sera prochainement publiée dans le European Journal of Mineralogy.

LasnieriteCe nouveau minéral est un phosphate de calcium, strontium, magnésium, fer et aluminium. Sa description a été faite sur de très petits cristaux en combinant plusieurs technologies innovantes et prometteuses qui permettent d’étudier des cristaux de quelques microns, soit un volume 1 000 fois plus petit que nécessaire jusqu’à présent.

La nouvelle espèce tient son nom (lasnierite) de Bernard Lasnier, professeur à la retraite de l’Université de Nantes et fondateur du Diplôme d’Université de Gemmologie en 1984. C’est en effet par hasard, pendant un cours du DUG, que la nouvelle espèce a été repérée, en 2015. Trois ans plus tard, une étude complète a été validée par l’International Association of Mineralogy.

La découverte de nouvelles espèces minérales est un évènement rare. Entre 10 et 50 seulement sont décrites chaque année. La lasnierite vient compléter l’inventaire des 5 300 espèces minérales connues aujourd’hui sur Terre et dans les météorites.

(1) L'équipe rassemble des chercheurs de l'université de Nantes (Laboratoire de Planétologie et Géodynamique, Institut des Matériaux Jean Rouxel), de l'Université de Lille (Unité Matériaux et Transformations, Unité de Catalyse et Chimie du Solide), d'Aix-Marseille Université (CEREGE), du Muséum National d'Histoire Naturelle (Laboratoire de Physique des Milieux Condensés).