L’École des Arts Joailliers de Van Cleef & Arpels a créé des bourses d’études destinées à des étudiants inscrits en Master - orienté recherche - à l'université et qui effectuent un stage sur un sujet en lien avec la joaillerie. Cette année un étudiant qui effectue un stage recherche en gemmologie est lauréat de la bourse : Maxence Vigier intègrera l'Institut des Matériaux Jean Rouxel pour un stage sur la luminescence orange des saphirs et rubis, sous la direction de Emmanuel Fritsch. Une nouvelle reconnaissance de la qualité du travail de recherche en gemmologie effectué à Nantes.

L’École des Arts Joailliers et les bourses Master recherche :

L’École des Arts Joailliers est la première école d'initiation en gemmologie, joaillerie et horlogerie, destinée au grand public. Elle a vu le jour grâce au mécénat de Van Cleef & Arpels, maison française de joaillerie, horlogerie et parfums de luxe fondée en 1896. L'entreprise s'engage dans diverses actions de mécénat en culture mais aussi dans le domaine scientifique ou la pédagogie.

Dans le prolongement de ses activités de mécénat pédagogique, L’École a créé des bourses de master, destinées à des étudiants inscrits en Master en Histoire de l’art ou en Gemmologie, et dont les travaux de recherche sont liés à la joaillerie. En 2019 ce sont cinq bourses qui ont été octroyées.

Un projet nantais bénéficie du soutien pour la recherche joaillière

Cette année, un des lauréat - Maxence Vigier - est étudiant en cursus en "sciences dures" ce qui constitue une première. Après une classe préparatoire Biologie-Physique-Chimie à Lille, Maxence Vigier est entré directement en L3 Sciences de la Vie et de la Terre à l'Université de Nantes, en partie pour avoir la possibilité de faire de la gemmologie, spécialité pour laquelle l'université est réputée mondialement. Il est actuellement en M1 Géobiologie, géo-matériaux et géochimie et environnement à l'IPGP-ParisVII.

Emmanuel Fritsch, Professeur à l'Institut des matériaux Jean Rouxel (IMN - Université de Nantes/CNRS) et responsable du DU de Gemmologie de l'Université de Nantes, lui a proposé de faire un stage sur la luminescence orange des saphirs et rubis et de candidater à la bourse de L’École des Arts Joailliers. Leur projet de recherche sur "La luminescence orange des saphirs et rubis" a séduit le jury constitué de Nicolas Bos, Président et CEO de Van Cleef & Arpels, de Guillaume Glorieux, Directeur de l’Enseignement et de la Recherche de L’École des Arts Joailliers, et de Olivier Segura, Directeur Scientifique de L’École des Arts Joailliers.

La luminescence orange des saphirs et rubis a été peu explorée jusqu’ici, et sa cause reste inconnue. Pourtant cette luminescence est utilisée en gemmologie : elle a été associée à l’origine géographique, et il a été écrit qu’un saphir jaune qui luminesce orange provient de Ceylan. Les saphirs traités par diffusion du béryllium présentent souvent cette émission, et elle a été donc proposée comme critère d’identification lié à ce traitement. Enfin, on la retrouve dans plusieurs types de corindon synthétique. L'objectif de la recherche sera d’élucider sa nature exacte pour pouvoir confirmer (ou infirmer) l’utilité des critères gemmologiques qui lui sont attachés.

Cette bourse conforte une nouvelle fois la reconnaissance de la qualité du travail de recherche en gemmologie effectué à Nantes depuis plusieurs décennies.