https://sciences-techniques.univ-nantes.fr/medias/photo/mars-vignette_1583243182293-jpg
  • Le 03 mars 2020
    false false

Une nouvelle compréhension de la planète rouge. La mission spatiale InSight, pilotée par la NASA et à laquelle le Laboratoire de planétologie et géodynamique (CNRS / Université de Nantes / Université d’Angers) est associé, vient de livrer ses premières données. Les résultats - décrits dans un ensemble de six articles publiés dans Nature Geoscience et Nature Communications - révèlent une planète Mars vivante qui est le théâtre de séismes, de tourbillons de poussière et d’étranges impulsions magnétiques.

MarsLancée en mai 2018, InSight est la première mission consacrée à l'étude de la structure interne de la planète Mars. Entre autres outils scientifiques, elle comprend un sismomètre pour détecter les "séismes martiens", des capteurs de mesure du vent et de la pression atmosphérique, un magnétomètre et une sonde de mesure du flux de chaleur interne pour prendre la température de la planète.

Reconnu pour son expertise et son savoir-faire dans le domaine, le Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG) collabore depuis les premiers préparatifs de cette mission, jusqu'à aujourd'hui. Antoine Mocquet (Co-I SEIS) et un groupe de six enseignants-chercheurs et chercheurs (Eric Beucler, Véronique Ansan, Mickaël Bonnin et Olivier Verhoeven, Benoît Langlais, Yann Capdeville) ont travaillé, entre autres, au développement de logiciels d’analyse des données du sismomètre et aux opérations de déploiement et de calibrage des instruments. Depuis, ils participent à l'évaluation de la sismicité martienne et à l’élaboration de modèle de structure.

Cette implication scientifique et technique du laboratoire nantais s’inscrit dans le cadre d’une collaboration étroite avec l'équipe de Philippe Lognonné (Co-I et SEIS Investigation Lead - Institut de Physique du Globe de Paris) et l’ensemble des équipes associées au projet au niveau national et international.