https://sciences-techniques.univ-nantes.fr/medias/photo/roia-logo-blanc_1600180951600-png
  • Le 16 septembre 2020
    false false

La recherche scientifique francophone en IA a désormais sa revue de référence. Pascale Kuntz, chercheuse au Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N), coordonne et dirige une nouvelle revue dédiée à l'intelligence artificielle, la seule au monde en langue française. Interdisciplinaire, ouverte aux travaux de toute la communauté scientifique francophone et en accès libre, la Revue Ouverte de l'Intelligence Artificielle (RIOA) a mis en ligne son premier volume.

La Revue Ouverte en Intelligence Artificielle (ROIA) succède à la Revue d’Intelligence Artificielle (RIA), qui, pendant plus de 30 ans, a permis de publier en français des articles couvant de nombreux champs scientifiques de l’intelligence artificielle.

"La langue française est la 5e langue la plus parlée dans le monde. Son usage, qui dépasse largement les frontières de l’hexagone, concerne des régions du monde où se mènent à la fois des recherches théoriques majeures en IA et des applications innovantes multiples dans des secteurs aux conditions socio-économiques variées", souligne Pascale Kuntz, directrice de la revue. "La langue française est aussi associée à des contributions importantes de l’histoire des connaissances."

La nouvelle publication entend offrir aux chercheuses et chercheurs un support scientifique de qualité pour publier leurs travaux en langue française. Le projet éditorial se déploie autour de cinq objectifs principaux :

  • Dynamisme : Une revue de référence en IA qui rend compte de l'étendue des travaux de recherche du domaine et des activités des différentes composantes de la communauté scientifique francophone.
  • Interdisciplinarité : Une ouverture interdisciplinaire pour diffuser, en sus des travaux théoriques, des recherches appliquées qui s’appuient sur des collaborations entre l'IA et d’autres disciplines scientifiques, et qui promeut des travaux interdisciplinaires avec les sciences humaines et sociales qui analysent les enjeux sociétaux et écologiques de l'IA.
  • Francophonie : Une diffusion francophone qui s’appuie sur les liens tissés à l’échelle mondiale par la pratique de la 5e langue la plus parlée au monde.
  • Ouverture : Une diffusion ouverte des articles écrits par des chercheuses et chercheurs sans profit financier et sans frais ni pour les lectrices et lecteurs, ni pour les autrices et auteurs.
  • Qualité : Une diffusion de qualité basée sur une procédure d’évaluation sérieuse des articles publiés qui devra aussi réinterroger les questions fondamentales de la reproductibilité des résultats et de l’accès aux données et aux algorithmes

La Revue Ouverte d'Intelligence Artificielle (ROIA) publiera des articles qui pourront être soumis au fil de l’eau ou lors d'appels à numéros thématiques.