https://sciences-techniques.univ-nantes.fr/medias/photo/dampierre-en-burly-centrale-nucleaire_1674206774229-jpg
  • Le 20 janvier 2023
    false false

Comment stocker les déchets nucléaires volatils ? Les chercheurs du Laboratoire de Planétologie et Géosciences (LPG - Nantes Université - CNRS - Université d'Angers), de l’Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel (IMN - Nantes Université - CNRS) et du Laboratoire de Physique SUBAtomique et TECHnologies associées (Subatech - CNRS - Nantes Université - IMT Atlantique) ont associés leurs compétences pour tenter de répondre à cette question dans le cadre d'un projet Pari Scientifique (CIPress) financé par la Région Pays de la Loire.

L'énergie nucléaire semble en effet être une alternative pertinente dans la limitation du réchauffement climatique car elle ne produit pas - ou peu - de gaz à effet de serre. Cependant la production de déchets nucléaires radioactifs nécessite un entreposage en conditions géologiques durables dans le temps. Par ailleurs, les éléments radioactifs volatils ne peuvent être stockés suivant un protocole classique. L’approche expérimentale innovante mis en œuvre par les chercheurs des trois laboratoires nantais vise à étudier l’incorporation d’éléments radioactifs dans des verres portés sous haute pression et haute température.

Explications :